Une compétition légendaire

Mar 29, 2022

Du French pro au Caraïbos Lacanau pro, retour sur 4 décennies d’une compétition légendaire qui a accueilli l’élite du surf mondial !

1979, les débuts du “Grand Prix Open de Lacanau Océan”

La compétition est née en 1979, créée par une bande de copains passionnés de surf, qui souhaite réunir les meilleurs surfeurs professionnels et amateurs du moment. Cette première édition est organisée avec les moyens du bord et financée par la marque de néoprène Britannique Gul/Alder, mais aussi grâce à la vente de 150 kg de merguez en trois jours par les membres du club.

1983, la création de l’ASP (Association des Surfeurs Professionnels)

C’est en 1983 que naît le Lacanau Pro tel que nous le connaissons. L’Association des Surfeurs Professionnels (aujourd’hui connue comme la World Surf League) intègre la compétition canaulaise dans son calendrier mondial. Cette évolution propulse le Lacanau Pro et permet d’accueillir 16 des meilleurs surfeurs mondiaux venus disputer la compétition pour une dotation de 10 000$.

Les légendes du surf viennent briller au Lacanau Pro

L’événement prend de plus en plus d’envergure, accueillant des grands noms du surf. En 1983, l’Australien, Barton Lynch remporte sa première compétition professionnelle à Lacanau et devient, cinq ans plus tard, champion du monde. L’événement se popularise très vite : en 1984, faute d’hébergements disponibles, les organisateurs doivent accueillir les compétiteurs chez eux, ce sont 18 surfeurs qui dorment dans une même maison.

Les années suivantes sont marquées par le passage de surfeurs iconiques. Tom Curren, 3 fois champion du monde, remporte l’étape canaulaise en 1984 et 1990. En 1990, le californien bat Kelly Slater qui n’a alors que 18 ans et qui reviendra, 4 ans plus tard, gagnant à son tour le Lacanau Pro. Revoir la vidéo ici.

La compétition féminine intègre le Lacanau Pro en 1987 : les meilleures surfeuses internationales font le déplacement et montrent tout le potentiel du surf féminin. Cette première édition est marquée par la victoire de la Sud Africaine Wendy Botha, qui sera sacrée championne du monde la même année. La célèbre Lisa Andersen, 4 fois championne du monde consécutives entre 1994 et 1997 brillera elle aussi sur les vagues du Lacanau pro en 1995 et 1996.

La compétition junior permet de mettre en lumière les figures du surf aujourd’hui mondialement connues en les confrontant à l’élite internationale. En 2011 Gabriel Medina remporte l’étape lors de ses débuts sur le circuit Qualifying Series. Les juniors françaises sont également au rendez-vous de l’étape canaulaise, Pauline Ado remporte trois années de suite l’édition entre 2008 et 2010 suivie par Maud Le Car en 2011.

L’ère du surf olympique

Inscrit comme discipline olympique en 2020, le surf est aujourd’hui un sport incontournable. Caraïbos Lacanau Pro démontre un savoir-faire français dans l’organisation d’évènements sportifs et de la performance de nos surfeurs locaux. Gage de qualité que les compétiteurs du monde entier ont à souhait de découvrir.